Maison : les techniques de construction (2/3)

Actualité - 3 septembre 2018

Ma décision est prise, je vais construire !  Bonne ou mauvaise décision, peu importe, elle est prise !

Elle va générer des réflexions et des recherches, tant pour la situation géographique d’implantation que pour le terrain d’assiette à proprement parler.

Elle va aussi en générer beaucoup d’autres allant du type de maison (plain pied, à étage, toit-terrasse …) à l’agencement intérieur en passant par l’aspect architecturale et aussi, plus tard, avec quoi, avec qui, selon quelle technique ?

Autant de questions complexes qui peuvent avoir une influence sur l’architecture, sur le coût, mais aussi sur le confort, sur la salubrité, la santé, sur la pérennité, sur les coûts d’exploitation et d’entretien.

Construire une maison pré-suppose l’obtention des autorisations nécessaires, entre autres le permis de construire. Nous avons traité ici de tout ce qui relève de ses contraintes administratives.

Nous avons aussi abordé, dans un autre article, les techniques communes à tous les modes constructif pour ce qui leur sera commun, à savoir les soubassements, les toitures, les menuiseries extérieures.

Les maisons sont très souvent classées par type, certaines appellations s’ancrent dans l’histoire. On parle de maisons en dur, maisons à ossature bois, maisons en pierre, en pisé (vidéo), en paille … On devrait plutôt parler de maisons avec des murs en dur, à ossature bois, en pierre et autres matériaux.

Nous allons, au fil de cet article (voir lien), nous arrêter sur le choix des matériaux et des techniques possibles.

Source : build-green.fr