L'énorme potentiel des toitures végétalisées

Presse - 3 août 2020

De plus en plus d'habitants - et notamment d'urbains - sont séduits par les toitures végétalisées. Il faut dire qu'elles présentent de nombreux atouts, que ce soit pour le confort thermique, l'amélioration de la qualité de l'air et pour l'environnement. Elles permettent par ailleurs de créer une extension de l'habitat - sans exploiter de l'espace foncier supplémentaire, mais en optimisant simplement une surface déjà existante. Or, les toitures plates représentent un potentiel de plus en plus important.

Depuis le confinement, de nombreuses personnes ont pris conscience de l'importance d'avoir un bout de verdure chez soi. Lorsque l'on a pas de jardin ni de balcon, mais que le bâtiment présente une toiture plate ou une pente inférieure à 30°, il reste possible de végétaliser cet espace, qui peut parfois même se transformer en roof top.

 

Dans le cadre d'une toiture intensive, le toit peut en effet devenir un véritable jardin sur lequel on peut faire pousser différents arbres et arbustes.

 

« Les individus dans les zones urbaines sont de plus en plus intéressés par les toitures vertes, en raison de la rétention d’eau et de l'aspect écologique. Mais pendant la période de confinement, les gens ont également recherché toutes sortes de possibilités pour apporter un petit bout de nature dans leur propre maison et agrandir si possible leur habitation. Aujourd'hui, nous recevons donc beaucoup de demandes supplémentaires », explique Peter Gielis, Account Manager chez BMI Belgium, spécialiste pour les solutions de toitures.

 

Améliorer le confort thermique et la qualité de l'air

 

Dans les villes denses, c'est d'autant plus intéressant qu'il n'y a pas besoin de prendre de l'espace foncier supplémentaire, mais simplement d'exploiter une surface existante. C'est un moyen simple de végétaliser et de faire respirer les villes qui suffoquent parfois sous la chaleur et la pollution.

 

Il faut dire que les toitures vertes présentent l'avantage de recueillir les eaux de pluie, de lutter contre les îlots de chaleur urbain, d'assurer le confort thermique d'été (régulation de la température et de l'humidité), et d'améliorer la qualité de l'air (les plantes absorbent le CO2 et filtrent les particules nocives).

 

Ce type de solution est de plus en plus appréciable dans le contexte du réchauffement climatique et face à des épisodes de canicules de plus fréquents. Avec ou sans système d'étanchéité, la couverture végétale conserve la fraîcheur en été, et isole le bâtiment du froid en hiver.

 

Une solution d'avenir

 

En dehors des logements, les toitures vertes pourraient largement se démocratiser sur les bâtiments tertiaires et industriels qui présentent de plus en plus souvent des toitures plates ou à faible inclinaison. De plus, ce type de végétalisation s'installent rapidement, que ce soit sur une construction neuve ou un bâtiment existant. Il s'agit donc d'un marché d'avenir.

 

Outre la végétation, il est possible d'installer une ruche, un hôtel à insectes ou un mangeoire pour les oiseaux, afin d'avoir un impact encore plus vertueux sur la biodiversité.

Batiweb - 03/07/2020