Avec la crise, de nombreux Français se lancent seuls dans les travaux

Presse - 1 avril 2021

Alors que les Français ont plus que jamais pris conscience de l'importance de se sentir bien chez eux avec la crise sanitaire et les différents confinements, « Permettez-moi de construire » a mené une enquête auprès de Français pour mieux cerner leurs envies de travaux. Il en ressort que nombre d'entre eux ont choisi de les réaliser eux-mêmes, avant tout pour des raisons budgétaires.

La start-up « Permettez-moi de construire », qui simplifie les procédures pour obtenir une autorisation d'urbanisme, a mené une enquête auprès de 1 131 personnes âgées de plus de 18 ans entre le 16 et le 24 février, pour mieux comprendre les Français et leurs envies de travaux.

 

Les résultats de l'étude montrent que la crise et les différents confinements ont fait naître chez les Français des envies de changement, et notamment d'amélioration de leur logement.

 

« Lorsque l'on reste à travailler chez soi, on prend conscience de l'importance d'avoir une pièce en plus, on a envie d'améliorer son jardin ou encore de repeindre les murs », note Aurélien De Nunzio, co-fondateur de « Permettez-moi de construire ».

L'enseignement le plus flagrant de cette enquête : les Français ont en majorité fait ces travaux tous seuls. Ils sont 35,8 % à être adeptes du « Do It Yourself », contre 34,6 % qui ont préféré faire appel à un artisan au moins pour certaines tâches. Parmi les Français réalisant leur travaux eux-mêmes, 1 sur 2 déclarent les faire seul « à chaque fois ». Ils sont 49,3 % à avoir appris grâce à leur famille ou à leurs amis, et 43,1 % à s'être formés grâce à des tutos en ligne.

 

Concernant le type de travaux, ces bricoleurs commencent en priorité par des travaux de rénovation des murs et des sols (38,8 %), l'aménagement du jardin (23,1 %), et la création d'ouvertures (21,8 %). Ils sont en revanche plus que 13,6 % à s'attaquer à l'électricité, et seulement 2,7 % à se pencher sur la plomberie et le chauffage.

Faire ses travaux soi-même : une question de budget

 

Ces Français qui décident de faire leurs travaux eux-mêmes avancent en premier lieu des raisons budgétaires : 60 % estiment en effet que cela revient moins cher. 27,6 % expliquent qu'ils sont passionnés par la rénovation, et 12,4 % trouvent que les travaux sont mieux faits.

Parmi les motivations principales, 43 % font ces travaux pour améliorer le confort de leur logement, et 27,8 % pour obtenir un gain d'espace. Viennent ensuite l'ambition d'une valorisation immobilière pour la revente, et de rendre le logement plus beau. L'objectif d'améliorer les performances énergétiques du logement n'arrive qu'en dernière position, avec seulement 6,6 %. « Ce chiffre ne devrait pas tarder à grimper avec la généralisation de MaPrimeRénov' mise en place au 1er janvier 2021 », nuance toutefois Aurélien De Nunzio.

… mais une enveloppe qui reste importante

 

Côté budget, les Français disposent plutôt d'une belle enveloppe, puisqu'elle est comprise entre 5 000 et 20 000 euros pour 33,3 % d'entre eux. Elle se révèle même être au-dessus de 50 000 euros pour 22,4 % d'entre eux !

Source : batiweb / Photo : Adobe Stock